Besoin d'aide ? Contactez nos conseillers au 01 77 86 71 93
 

Comment devenir un artisan RGE ?

Pour être certifié RGE,  il faut être en possession d’une ou plusieurs qualifications dans le domaine d’activité exercé. Ces qualifications sont attribuées par des organismes agréés qui valorisent les entreprises fiables et compétentes dans le secteur du BTP.

Les 3 grandes étapes pour obtenir la mention RGE :

1.Choisir un label de qualité 

La première étape consiste à choisir une qualification en fonction de votre corps de métier.

  • Qualibat : Efficacité energétique et energies renouvelables.
  • Quali’Sol, Quali’PV, Quali’Bois et Quali’PAC sont trois labels de qualité délivrés par Qualit’EnR et concernent les énergies renouvelables.
  • Qualifelec est une qualification d’efficacité énergétique qui concerne les métiers liés à l’électricité.
  • Certibat est une qualification globale pour la rénovation spécialisée dans l’efficacité énergétique, de même qu’ Eco artisan et Céquami. Cette dernière qualification est plutôt orientée travaux lourds.
  • La qualification Chauffage + couvre l’installation et la rénovation  de chaudières
  • Si votre entreprise réalise des forages géothermiques sur sondes géothermiques, la qualification Qualiforage est la plus adaptée à votre activité.
  • Les pros de la performance énergétique est une qualification qui concerne tous les travaux de performance énergétique.

De fait, toute entreprise réalisant des travaux d’isolation (murs, toitures, portes, fenêtres…), de l’installation de chauffage et d’équipements de production d’eau chaude, ainsi que de systèmes utilisant une source d’énergie renouvelable (panneau solaires…) est concernée.  

  1.  Suivre une formation 

  • Tous les labels de qualité précédemment cités permettent l’accès à la certification RGE. Certaines d’entre elles concernent l’efficacité énergétique, et d’autres concernent l’énergie renouvelable.
  • Des formations doivent être suivies au sein d’un organisme agréé ou conforme au référentiel  FEEBAT (Formation aux Économies d’Énergie dans le Bâtiment).

Ces formations peuvent être financées par l’OPCA de rattachement de l’entreprise (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).

  • Pour une entreprise qui exerce plusieurs activités, il est possible d’obtenir autant de signes de qualité que de domaines d’activité exercés.
  • Les qualifications de type “Eco-Artisan” et “Pro de la performance énergétique” permettent une simplification de la démarche car elles regroupent chacune plusieurs domaines d’activité qualifiés. Il est tout de même plus avantageux d’obtenir une qualification métier spécifique que des qualifications transversales pour mieux répondre aux marchés publics.
  1. Répondre à certains critères  

Pour obtenir une qualification RGE, l’entreprise doit remplir un dossier de candidature et répondre à des critères administratifs et techniques  :

  • Identité d’un ou des responsables techniques et fournir la preuve de leurs compétences (contrôle de connaissances, formations spécifiques…)
  • Des références de chantiers dans les 2 années précédant la demande (photos, informations techniques, plans…)
  • Justifier que vous disposez du matériel nécessaire à la pose du matériel
  • Documents administratifs (Assurances relatives à votre activité, cotisations sociales et Urssaf, derniers bilans comptables, justificatif de la formation FEEBat suivie…)

Ces pré-requis s’adaptent à toutes les typologies d’entreprise, de l’entreprise individuelle au grand groupe.

A noter : Prenez le temps de remplir votre dossier et vérifiez le minutieusement car tout dossier incomplet sera refusé par l’organisme certificateur. A savoir que le délai d’obtention de la certification RGE est de 1 à 3 mois suivant les organismes.

  1. Être certifié RGE

Vous êtes à présent certifié RGE pour une durée de 4 ans pendant laquelle des audits seront réalisés pour vérifier que vos travaux sont bien « conformes RGE » ou que votre référent technique soit bien présent dans l’entreprise. Vous devrez donc être en mesure de fournir 2 références chantiers par période de 24 mois.

 

Comment devenir RGE ?

Source : www.ademe.fr

 

Et en cas de sous-traitance ? Un décret précise qu’en cas de sous-traitance, l’entreprise “appelée” doit aussi être certifiée RGE pour donner droit au crédit d’impôt pour les particuliers

Recevoir des chantiers de particuliers 

Derniers articles